"Qui mieux qu'un artiste Sétois à l'imaginaire méridional débridé pouvait illustrer une intégrale Georges Brassens en cette année de centième anniversaire ?
Qui mieux que le peintre français le plus populaire pour revisiter un géant de la chanson française ? Robert Combas réinterprète le répertoire de l'auteur des "Copains d'abord" dans un coffret luxueux : 10 galettes vinyle concentrant les 14 albums enregistrés par Brassens, 135 titres au total. Avec sa verve décapante, ses foisonnements picturaux, Combas s'empare des tubes de l'ami Georges pour les transposer dans son propre univers en exacerbant leur force satirique ou poétique. « Une jolie fleur », « Trompettes de la renommée », « Hécatombe », « Brave Margot »… En rajoutant de l'outrance et de l'irrespect, les toiles donnent à voir sans réserve toutes les insinuations gaillardes ou libertaires des chansons. « Le petit cheval blanc », « Le parapluie », « Les amoureux des bancs publics »... La mélancolie et les élans amoureux sont à l'œuvre dans ces tableaux empreints de poésie. Pour compléter la « traduction » de Brassens, Combas ajoute des titres à rallonge dans son style délicieusement foutraque et truculent.
Les reproductions que l'on découvre sur les sous-pochettes proviennent de l'exposition mythique "La mauvaise réputation", réalisée à Sète en 1992. Combas y ajoute une série de neuf portraits récents et inédits, aux couleurs vives et à l'esprit pop. Il croque Brassens à divers moments de sa vie en dévoilant sa riche humanité. Trois de ces portraits ont été choisis par l'artiste pour constituer trois couvertures différentes de cette intégrale événement qui fera date chez les amateurs de Brassens et les collectionneurs de Combas."


Jean Marie Gavalda